Mademoiselle Pas le Temps

03 juillet 2006

Salade de riz qui va avec...

salade_de_riz
( ...avec le cake au thon )

Monsieur Fire-Wok se moque.
Gentiment, d'accord...
Mais se moque quand même
en me voyant malmener le clavier
le soir après une journée bien remplie.

Il dit
- Pour quelqu'un qui n'a pas le temps je trouve
que tu te débrouilles plutôt bien...

Je réponds
- Ca me détend...

Lui
- J'entends bien.

L'est un peu (beaucoup) bizarre parfois...
Mais craquant quand même,
lorsqu'il lache par dessus mon épaule :
- L'est drolement joli ton truc...
(voui mais c'est pas un truc, c'est un blog...)

Jolie aussi la salade de riz, il a dit.
Rien de franchement révolutionnaire pourtant.
Mais couleurs et fraîcheur
(tout ce qu'il faut par ces temps de grossssses chaleurs)

Salade de riz donc...

100 g de riz
( et comme j'ai pas le temps, je prends du riz en sachet... Houuuuuu !...)
1 demi poivron vert.
1 demi poivron jaune.
2 tomates.
4 oeufs durs.
Quelques olives noires
(snifff... j'en avais pas sous la main...)
Une boite de thon nature.
Huile d'olive.
Sel et poivre.

Faire cuire le riz
Faire cuire les oeufs durs.
Verser le jus du thon dans un saladier.
Ajouter 4 c. à soupe d'huile d'olive.
Et 2 c. à café de vinaigre de vin.
Mélanger.
Ajouter poivrons et tomates finement émincés.
Ajouter le thon.
Mélanger.
Ajouter le sachet de riz.
Mélanger.
Couper les oeufs en 4.
Disposer sur le dessus de la salade
avec quelques olives noires.
Placer au frigidaire.
Servir bien frais.

Et tout cela en 30 minutes  ?
J'entends bien, Mademoiselle Pas Le Temps !
J'entends bien...

Posté par mellepasletan à 22:23 - Commentaires [7] - Permalien [#]


02 juillet 2006

Cake au thon et à la ciboulette

cake_au_thon

Quand il fait chaud... Il fait chaud.
On économise ses gestes.
On fait le lézard sur le canapé.
Faux cuir mais vrai skaï !

On colle, on luit.
Que personne ne bouge !

Et pour manger ?
Manger ?...
Pas très envie de se casser la ciboulette.

Ciboulette !
Je m'ote les mots de la bouche toute seule comme une grande !

Fait un temps à...

Cake au Thon et à la Ciboulette

200 g de thon en boite
5 branches de ciboulette
125 ml de lait
100 ml d'huile
150 g de farine
3 oeufs
1 pincée de sel
1 pincée de poivre
1 sachet de levure chimique
100 g d'emmental râpé

Faire préchauffer le four (à 180°)
Battre les oeufs
Incorporer la farine et la levure
Faire chauffer (chauffer ?... pfff...) le lait et l'huile
Verser dans la farine/levure
Poivrer
Saler
Emmentaler
(ça veut dire... bon passons...)
Ajouter le thon (émietté) et la ciboulette (ciselée)
Enfourner pour 45 minutes.

Et ça, ça te fait la journée !...
Matin
Midi
et Soir
(avec une 'tite salade de riz et zou...)


Et tout cela en 60 minutes  ?
C'est chaud, Mademoiselle Pas Le Temps !
Très chaud-chaud !

Posté par mellepasletan à 20:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 juin 2006

Tarte Tatin

tarte_tatin

ASAP

Ce n'est pas nouveau,
mais dans le petit monde merveilleux du marketing
où demain c'est déjà hier,
il est du meilleur effet
de balancer de ces petites formules express ridicules
pour montrer que vous êtes quelqu'un d'important,
trop pressé pour lacher une phrase avec un sujet, un verbe
et un complément d'objet direct.
Si les petites formules en question
peuvent  être des contractions
de phrases en anglais
alors là, c'est trop top.

Un exemple parmi mille ?
ASAP
As Soon As Possible.
ASAP par ci.
ASAP par là.
ASAP à toutes les sauces
Très tendance...

Dimanche dernier.
Une visite impromptue pour l'heure du thé.
"On est là dans deux heures..."
Il a fallu improviser.
Trouver une idée rapido presto
ASAP
qu'ils disaient !...

Alors
FYI
(For Your Information)
j'ai fait ça...

Tarte Tatin
(cette fois-ci c'est pour 8 personnes)

10 pommes
(des Goldens et si possible de même calibre, sans vouloir vous commander)
30 g de beurre.
5 c. à soupe de sucre en poudre.
2 sachets de sucre vanillé.
1 rouleau de pâte feuilletée.

Eplucher les pommes.
Les couper en deux.
Evider le centre.
Dans un moule à manqué, faire fondre le beurre
sur la gazinière.
Ajouter le sucre.
Aligner les pommes, debouts et en "rosace".
Laisser le sucre se caraméliser.
(il faut compter 20 minutes environ)
Recouvrir le tout de la pâte feuilletée.
Enfourner 15 minutes (th 6 ou 7)
le temps que la pâte cuise.
Sortir du four.
Laisser tièdir.
Recouvrir le moule d'une grande assiette
et hop, retourner délicatement...
Servir tiède avec de la crème fraîche
ou une boule de glace à la vanille.

Et tout cela en 1 heure à peine ?
Gardez m'en une part, Mademoiselle Pas Le Temps !
J'arrive de suite... ASAP !

Posté par mellepasletan à 21:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 juin 2006

Petits Soufflés au Bleu d'Auvergne

souffl__au_bleu

C'est l'époque qui veut ça.
Ces derniers temps,
filer la métaphore footballistique c'est de rigueur.
Sinon tu es "Out Of Order"
(C'est un collègue qui m'a sorti cela tout à l'heure : "Out Of Order...". Waouh...)
Foot
Partout partout.
Au boulot donc.
Dans la rue, au marché, au café aussi.
A la TV, à la radio.
Ici même.

Et là... sous mon propre toit !

Moi, comme je suis une femme pressée, certes,
mais somme toute assez basique
en matière de ballon rond,
je soutiens les Bleus.
A fond la caisse.

Meme que dimanche soir,
pour le France-Corée du Sud
de mes p'tits gars,
j'ai préparé ça...
( Ils ont adorés, le match un peu moins si j'ai bien compris... )

Petits Soufflés au Bleu d'Auvergne
( pour 6 soufflés )

4 oeufs
100 g de Bleu d'Auvergne
2 c. à soupe d'eau
Sel
Poivre

Ecraser le fromage à la fourchette.
Y ajouter l'eau.
Casser les oeufs sur le fromage.
Battre tout ça sans fouetter comme une malade.
Verser dans des petits moules en silicone.
( très pratique, ces petits moules... )
Enfourner 10 minutes à thermostats 7.
Et voilà.

Et tout cela le temps en 15 minutes ?
Je rêverais d'être votre Domenech, Mademoiselle Pas Le Temps !
Un Raymond rien qu'à vous...

Posté par mellepasletan à 21:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juin 2006

Quiche au Thon et Chèvre

quiche_thon_ch_vre

Certains soirs
faut savoir la jouer fine
(Mais n'allez pas penser qu'il en est comme ça tous les soirs)

Quand le temps manque
quand le temps presse...
Nourrir tous ces garçons
qui peuplent ma maison...
Sans compter ces p'tits trucs bleus, blancs, jaune, verts ou rouges
qui ne cessent, ces derniers temps, de s'agiter
dans tous les sens sur le petit écran.

Et monsieur R, 12 ans d'âge, qui s'écroule littéralement
de rire sous prétexte qu'un dénommé Kaka
(prononcer... Kaka...)
a marqué un but.

Et monsieur W, millésimé 1989,
grand balèse ténébreux très ténébreux
qui balance une taloche à son frangin
parce que :
"Arrête de ricaner comme un crétin j'entend rien de c'qui disent !"

Et moi qui arrive pile-poil
à la mi-temps
Et soudain j'entends Monsieur Fire-Wok
qui nous sort :
( et depuis quand s'intéresse-t-il au foot ? )

"Mais qu'est-ce que c'est que cette équipe de chèvres !"

Et monsieur R, toujours bon public
qui s'esclaffe de plus belle...


Stop !!!

Chèvre !
Le mot que je cherchais !
En moins de temps qu'il n'en faut à Zizou
pour marquer un stupide petit pénalty
à deux francs six sous,
j'ai préparé ça...
( et plus simple, je ne connais pas )

Quiche au Thon et au Chèvre

1 rouleau de pâte brisée
1 boite de thon nature
1 buche de chèvre
2 tomates
4 oeufs
2 c. à soupe de crème fraîche
Moutarde

Préchauffer le four.
Etaler la pâte dans un moule.
Couvrir légèrement de moutarde.
Laver et couper les tomates en rondelles.
Disposer le thon et les tomates sur la pâte.
Battre les oeufs en omelette.
Ajouter la crème fraîche.
Mélanger.
Verser sur les tomates et le thon.
Placer les rondelles de chèvre sur le tout.
Enfourner pour 20 minutes minutes environ
Jusqu'à ce que la quiche soit bien dorée.

Et tout cela le temps d'un pénalty ?
Quel talent, Mademoiselle Pas Le Temps !
Quel ta... Buuuutttttttttt !!!!!!

Posté par mellepasletan à 11:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]


12 juin 2006

Bourreks

bourrek

Il y a deux ou trois semaines,
j'osais enfin laisser mon premier commentaire
sur un blog culinaire.
Je choisissais celui de Nawal
qui racontais de si belles manières ses souvenirs.

Je lui disais que
les souvenirs, parfois, sont les meilleures gourmandises...

Mes souvenirs à moi ont toqué à la porte.
Pas plus tard qu'hier soir.
Ma cousine Nadou.
Et avec elle, allez hop !
C'est toute l'Algérie qui a déboulé à la maison.
Dans la cuisine.
Mon Algérie.
Celle de quand j'étais petite.

Lire
"Quand j'étais petite"
Comprendre
"Quand jétais grande..."

Je me souviens des sardines farcies aux piments
dont on se régalait au déjeuner, les vendredis.
Je me souviens de la dolma
avec pois-chiches, la coriandre et tout...
La batata chtéthaa
(pas sûre des deux "a" à la fin...)
ragoût de pommes de terre au paprika
dans lequel on cassait des oeufs à la fin de la cuisson.
Et l'hiver, la Chorba.
Et l'été, les pastèque.
Et l'agneau au pruneau, les soirs de ramadan.

Nadou est repartie.
Et bien sûr, ce soir,
les souvenirs furent plus rapides que moi
et malgré la chaleur,
la petite fille que j'étais a eu soudainement
une furieuse envie de...

Bourreks

8 feuilles de brick
500 g de viande haché
Beurre
4 oeufs
1 oignon
De la coriandre fraîche
1 poignée de pignons de pin
1 citron

Faire une omelette avec les oeufs.
Réserver.
Faire revenir les oignons dans un peu de beurre.
Ajouter la viande hâchée, la coriandre.
et les pignons de pins.
Mélanger.
Quand c'est cuit, réserver dans une assiette.
Faire chauffer de l'huile dans une poêle.
Pendant ce temps, étaler les feuilles de brick.
Sur chacune, déposer un peu de viande et un peu d'omelette.
Rouler la feuille de brick.
Replier les deux extrémités.
Déposer délicatement, deux par deux
(comme des amoureux)
les bourreks dans la poêle.
Les retourner tout aussi délicatement.
Avant de servir, arroser de jus de citron
(mais ça, c'est facultatif...)

Ahhh... Les souvenirs...
Prendre le temps de se souvenir des souvenirs,
Mademoiselle Pas le Temps.
Prendre le temps... Tout le temps...

Posté par mellepasletan à 22:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 juin 2006

Canard à l'orange

canard_orange_2

Un jour quelqu'un m'a dit...
(Que tu m'aimais z'encore... Serait-ce possible alors ?...
Mais je m'égare, là, non ?....
Revenons à nos moutons.)

Un jour quelqu'un m'a dit
"Tu canardes tout le temps !"
( D'accord, c'est tout de suite moins romantique, mais bon...)

- Je quoi ?...
- Tu canardes.
- C'est quoi ça ?
- Ben ça veut dire... T'es une vraie mitraillette !
Tatatatatatatatata !!!
Tu trépignes, tu crépites.
Tu canardes, quoi...
Tu vis à 200 à l'heure,
toujours plus vite que la musique.
- Que la chanson.
- Pardon ?
- Plus vite que la chanson :
"Un jour quelqu'un m'a dis que tu m'aimais encore...",
c'est une chanson. De Carla Bruni.
- Hein ?...

Ca m'a travaillé toute la nuit cette histoire de mitraillette.
Alors le lendemain matin
j'ai décidé que quitte à canarder,
autant canarder à l'orange !

Canard à l'Orange

1 canard coupé en 8 morceaux
5 oranges
1 verre de vin blanc
2 verres de vinaigre
1 demi verre de sucre

Presser les oranges
Dans un faîtout, faire revenir les morceaux de canard du côté peau
pour dégraisser le tout
(et on ne met pas de beurre dans le faîtout, le gras du canard suffit)
Faire dorer de toutes parts
Jeter le gras
Dans une casserole, faire bouillir vinaigre et sucre sans touiller
Ajouter le jus des oranges et le vin blanc
Verser le tout dans le faîtout où se trouve... le canard.
Laisser mijoter une vingtaine de minutes.
Accompagner de pommes de terre cuites à l'eau
du riz ou des pâtes.

Et tout cela le temps d'un refrain ?...
J'en fredonne , Mademoiselle Pas Le Temps !
J'en fredonne... Mais... Serait-ce possible alors ?...

Posté par mellepasletan à 21:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juin 2006

Fraise addict'

zig_la_voleuse

En m'arrêtant 2 minutes
( double file et PV à l'appui, merci, c'est trop gentil d'avoir pensé à moi... )
pour ramener des fraises à la maison,
je savais que la population locale allait pousser
des petits cris de joie très spécifiques
reconnaissables à cent lieu à la ronde.

Dans l'ascenseur qui mène au quatrième étage
je pouvais déjà entendre...

les "Houuu" du grand balèze,
les "Miammm" du p'tit costaud
( je pense avoir très bientôt l'occasion d'en parler prochainement, du p'tit costaud, un poème ...)
et les "Hummm" de Mister Fire Wok en personne
(l'est encore là çui-là ?!?... Meuh non, j'rigole...)

Mais je n'avais pas prévu les
"Miaou !"
(prononcer "Miiiaöuuu" en se bouchant le nez...)
tant saugrenus qu'inattendus de miss ZZ...

Hey oui !...
Faut de tout pour faire mon monde !

Et tout cela le temps d'une fraise de rien du tout ?...
J'en ronronne d'avance, Mademoiselle Pas Le Temps !
Entendez bien, j'en ronronne d'avance...

Posté par mellepasletan à 21:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juin 2006

Poivrons à l'huile d'olive

poivrons_2

Le temps d'un Printemps,
ce n'est pas l'envie de soleil qui manque.
Mais en ce moment, le soleil nous la joue
star-indisponible-voyez-plutôt-mon-agent-je-vous-adore.

Attendre, toujours attendre,
cela devient monotone, à la fin.
Et monotone rimant avec automne,
j'ai décidé de prendre les devants
et de l'inviter à ma table, ce foutou soleil.

Pour l'amadouer,
l'attirer dans mon palais des festivals,
j'ai plus d'un tour dans mon sac.

Pour lui faire de l'oeil,
j'ai fait une recette de mon pays.
Mon pays du bel astre.
Et cela prendra le temps que cela prendra
mais il viendra !!!
(z'allez voir qu'il viendra...)
Parce que j'ai fait ça...

Poivrons à l'huile d'olive

3 beaux poivrons
(un rouge, un jaune et un vert)
Huile d'olive
Aïl
Quelques feuilles de basilique
Sel
Poivre au moulin

Déposer les trois poivrons entiers sur la plaque du four, sous le grill.
Les retourner de temps en temps.
Quand la peau a brunie, arrêter la cuisson..
Les sortir du four.
Enlever la peau des poivrons.
(mettez les poivrons dans un sac plastique dès la sortie du four,
fermez bien le sac et attendez 2/3 minutes,
ça vous facilitera le "détachage" de la peau des poivrons)
Oter le pédoncule des poivrons.
Ouvrir les poivrons en deux dans le sens de la longueur.
Retirer les graines qui peuvent rester.
Découper les poivrons en lamelles.
Disposer sur une assiette.
Arroser d'huile d'olive.
Ecraser l'aïl avec un pesse-aïl.
En saupoudrer les poivrons.
Saler.
Poivrer.
Disposer quelques feuilles de basilique sur le dessus.

Et tout ça le temps d'un printemps?
Mais où sont mes 20 ans, Mademoiselle Pas le Temps ?...
Où sont mes 20 ans ?...

Posté par mellepasletan à 20:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 mai 2006

Riz Goûtu

riz_goutu

Cet après-midi.
Grosse réunion avec gros client...
Directeur Grands-Comptes, je dirais même pas où...
Le genre à jamais rigoler sinon une fois par semaine
le dimanche après-midi entre 14h37 et 14h41.

Je me fais convaincante et convaincue
Sûre de moi.
Exécutive Wonder Woman.

Quand soudain, un directeur commercial ,
joyeux drille et gai comme un pinson
lance à la cantonade, d'un ton morose :
" C'est foutu ! "
Et moi, allez savoir pourquoi,
( un moment d'inattention, je ne vois que ça...)
je comprends :

Riz Goûtu
Bon d'accord, le nom n'a rien de très scientifique
mais c'est comme cela que je l'ai toujours appelé...

2 gros verres à moutarde (vide...) de riz
1 gros oignon
2 cubes de bouillon de volailles
3 cuillères à soupe d'huile
Sel
Poivre

Faire chauffer l'huile dans un faîtout
Emincer l'oignon
Le faire revenir dans l'huile jusqu'à ce qu'il soit bien dorer
Ajouter les deux verres de riz
Ajouter 4 verres d'eau
(le même verre qui a contenu le riz)
Ajouter les cubes de bouillon
Saler légèrement
Poivrer
Porter à ébullition
Bien remuer pour dissoudre les cubes de bouillons dans l'eau
Réduire le feu
Faire cuire jusqu'à absorbtion totale et sans condition de l'eau
Ne pas touiller pendant la cuisson
Et quand y a plus d'eau, c'est cuit !

Et tout cela entre 14h37 et 14h41 ?
Impressionnant,  Mademoiselle Pas Le Temps...
Trrrres impressionnant  !

Posté par mellepasletan à 07:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]