gigot_1
Oui bien sûr, j'aurais pu mettre une belle photo du gigot bien cuit, bien doré comme tout
mais je le trouve encore plus mignon comme ça.

J'adore les embouteillages.
Si si.
Je ne dis pas ça pour faire ma maline et tout et tout.
Mais j'apprécie vraiment les embouteillages.
( bon d'accord, toute proportion gardée mais quand même... )

Quand tu es pressée, quand tu cours tout le temps,
tu te dis toujours que tu pourrais faire toujours plus vite.
Tandis que dans les embouteillages y a rien à faire :
Quand t'es bloquée, t'es bloquée.

Alors plutôt que de râler, fulminer, trépigner
et promettre les pires enfers à la gente automobiliste,
je préfère laisser mes pensées vagabondées.
Et mercredi dernier, j'ai vagabondé ça :

Gigot d'agneau à l'aïl et herbes
( Dans la voiture, rien que d'y penser, ça sentait déjà bon )

1 bon gros gigot d'agneau
( Comme ça il en restera pour le lendemain... Pas folle, la guêpe... )
3 gousses d'aïl (Allez hop, soyons fous : 4 gousses d'aïl)
Moutarde
Thym, romarin

Piquer le gigot partout, dessus-dessous à l'aide d'un couteau pointu
Couper l'aïl en petits morceaux
Insérer les morceaux dans chaque entaille du gigot
Saler et poivrer
Badigeonner d'un peu de moutarde
Saupoudrer d'herbes de Provence
Placer au four environ une demi-heure, peut-être un peu plus
( pour un gigot d' 1kg 5 )
Une bonne vieille purée de pommes de terre à l'huile d'olive pour accompagner !?!...

Et tout cela le temps d'un embouteillage ?!?
Respect, Mademoiselle Pas Le Temps...
Total respect !